International

Les «7 de Briançon» de retour au tribunal

Le parquet a requis des peines moins lourdes lors du procès en appel des sept militant·es condamné·es pour une action anti-frontières.
Peines allégées pour les «sept de Briançon»?
Des volontaires à Briançon, janvier 2018. KEYSTONE
France

Le 13 décembre 2018, les «7 de Briançon » sortaient du tribunal de Gap comme assommé·es. Poursuivi·es pour «aide à l’entrée irrégulière» d’étrangers en France, ces militant·es solidaires venaient d’être lourdement condamné·es. Pour Theo et Bastien, les deux jeunes Genevois, pour Eleonora, l’anarchiste italienne, pour Benoît et Lisa, de Briançon: six mois de prison avec sursis. Pour les deux autres Français, Mathieu et Jean-Luc (également jugés respectivement pour «rébellion» et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion