International

Le long procès des 7 de Briançon

Sept militants solidaires, dont deux Genevois, étaient jugés hier à Gap. Ils sont accusés d’avoir aidé des migrants à traverser la frontière entre l’Italie et la France.
Le long procès des 7 de Briançon
Plusieurs centaines de personnes sont venues soutenir les accusés. CRE
France

A Briançon, le docteur Max Duez soigne les migrants abîmés par la périlleuse traversée des montagnes de la frontière franco-italienne. Hier, il témoignait devant le tribunal de Gap: «En tant que chirurgien, j’ai sauvé des tas de doigts gelés. Mais si aucun migrant n’a été amputé l’hiver dernier, c’est grâce aux maraudeurs. Sans eux, il y aurait eu bien plus que trois morts. Ceux qui sont accusés aujourd’hui sont les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion