International

Lourdes condamnations pour les «7 de Briançon»

Accusés d’avoir aidé des migrants à passer la frontière, sept militants solidaires ont été condamnés hier à Gap (F) à des peines de prison ferme et avec sursis.
Jusqu'à quatre mois de prison ferme pour les «sept de Briançon» 1
A la sortie du tribunal de Gap, les condamnés, dont Theo et Bastien (à droite), ont annoncé qu'ils feront appel. KEYSTONE
Asile

L’œil hagard à la sortie du tribunal, Me Yassine Djermoune n’avait qu’un seul mot: «Hallucinant.» Ses clients, les «7 de Briançon», venaient d’être condamnés par le tribunal de Gap pour «aide à l’entrée irrégulière» d’étrangers en France. Le 22 avril, ils avaient participé à une marche revendicative entre l’Italie et la France, pour dénoncer une opération antimigrants menée dans la région de Briançon (Hautes-Alpes) par un groupe d’extrême droite: Génération

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion