Solidarité

Dérive homophobe au Cameroun

L’homosexualité est interdite au Cameroun. La lourde condamnation de deux femmes trans envoie un très mauvais signal. Certain·es craignent que le gouvernement instrumentalise la justice pour faire diversion.
Dérive homophobe au Cameroun 1
La police camerounaise est aux trousses de Paul, poursuivi pour son orientation sexuelle. BMD
Reportage

Apeuré, Paul* ne quitte guère sa cachette, car la police est à ses trousses. Il garde son masque et une casquette vissée sur la tête de crainte qu’on ne le reconnaisse et qu’on ne l’arrête. Comme lui, nombre de Camerounais·es sont harcelé·es en raison de leur supposée ou réelle orientation sexuelle ou de leur expression de genre, car au Cameroun l’homosexualité est prohibée et tout ce qui s’y rapporte aux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion