Genève

L’opération «mains rouges» blanchie

En appel, la justice genevoise a acquitté un activiste climatique qui avait peint des mains rouges sur une façade de Credit Suisse pour dénoncer son rôle dans le réchauffement climatique.
Procès «mains rouges»: activiste acquitté
Le jeune activiste avait été condamné le 21 septembre dernier en première instance pour avoir peint des mains rouges sur la façade d’un bâtiment de Credit Suisse. JPDS
Climat

Joie et soulagement ont accueilli l’acquittement en appel, ce mercredi matin, de Nicolas. Cet activiste climatique de 23 ans, condamné en première instance pour dommage à la propriété, avait peint des mains rouges sur la façade du siège genevois de Credit Suisse, le 13 octobre 2018, dans le cadre de la première grande marche pour le climat. > Lire aussi notre édito: Climat: et de deux En appel, la juge

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion