Genève

Le jeune activiste de Breakfree condamné

Le jugement rendu par la justice genevoise sanctionnant Nicolas Bourqui dans l’affaire qui l’oppose à Credit Suisse démontre que la cause climatique n’a pas été entendue.
1
L'activiste de l'association Breakfree, Nicolas Bourqui, est accusé d'avoir souillé la façade du Crédit Suisse. KEYSTONE
Justice genevoise

Un jugement minimaliste. Jeudi, le Tribunal de police de Genève n’a laissé planer aucun doute quant à la culpabilité de Nicolas Bourqui, activiste de Breakfree, dans l’affaire qui l’oppose à Credit Suisse. Le jeune homme de 23 ans a été condamné à dix jours-amende à 30 francs avec sursis pour avoir peint des mains rouges sur la façade de l’établissement bancaire en octobre 2018, dans le cadre de la première

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion