Genève

Les employés licenciés sollicitent l’actionnaire principal du Richemond

La fermeture du Richemond laisse environ 130 salariés sur le carreau.
Les employés licenciés sollicitent l’actionnaire principal du Richemond
L'hôtel Richemond à Genève. KEYSTONE/Martial Trezzini
Hôtellerie-restauration

A Genève, la mobilisation des employés de l’hôtel Richemond, dont la fermeture a été annoncée, continue. Le personnel a interpellé jeudi l’actionnaire principal de l’établissement, un milliardaire malaisien, par le biais d’une lettre ouverte. Cette missive a été rendue publique jeudi par le syndicat SIT. La fermeture du Richemond laisse environ 130 salariés sur le carreau. La direction du palace a décidé de fermer en raison des difficultés liées à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion