Genève

«Les travailleurs ont de quoi être déçus»

Le secteur de l’hôtellerie-restauration sera doté d’une nouvelle CCT nationale en 2017. Les syndicats genevois ne voient aucune avancée sociale dans ce texte.
Pour les représentants du SIT Jean-Patrick Di Silvestro
Hôtellerie-restauration

«Un texte indécent.» Les responsables du Syndicat interprofessionnel des travailleuses et travailleurs (SIT) ne mâchent pas leurs mots pour désigner la nouvelle convention collective nationale de travail (CCNT) qui entrera en vigueur le 1er janvier 2017 dans le secteur de l’hôtellerie-restauration. Prévoyant un salaire minimum pouvant descendre en dessous de 3000 francs mensuels, le texte suscite l’ire du SIT. Exclu de la discussion menée entre faîtières nationales, il demande un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion