Neuchâtel

Couvre-feu à Peseux

La région «Neuchâtel Ouest» parviendra-t-elle à absorber Peseux le 25 novembre? La commune vote pour la deuxième fois sa fusion avec le Grand Neuchâtel. Mais sur place la résistance s’organise.
Couvre-feu à Peseux
Bien que des banderoles affichent clairement le «non» sur quelques façades de Peseux, le rejet de la fusion n’est pas acquis non plus tant le réflexe d’aller voter n’est pas inné. ALAIN MEYER
Reportage

Une forme d’omerta s’est emparée des habitants de Peseux à deux semaines d’une votation dont l’issue demeure incertaine. Le mutisme prédomine chez les commerçants notamment. Ils ne veulent pas avoir à subir des conséquences fâcheuses: la peur de voir des clients affichant une autre opinion qu’eux déserter leurs boutiques après le vote. Cette commune de 6000 âmes située à quinze minutes en voiture du chef-lieu rejoindra-t-elle lors d’une deuxième tentative le Grand

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion