Genève

Dire «non» au cynisme du Conseil d’Etat

Genève

C’était en 2014. Il y a près d’un an et demi. Avant de s’attaquer à l’ensemble du secteur public, l’automne dernier, le Conseil d’Etat genevois proposait une collection de mesures visant à réaliser des économies, principalement sur le dos des plus défavorisés. On se souvient notamment, lors du débat sur le précédent budget, de la volonté du gouvernement de réduire de moitié le supplément d’intégration, destiné aux bénéficiaires de l’aide

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion