Vaud

Les avocat·es de zadistes payeront

Selon le Tribunal cantonal, il n’est pas possible de représenter des «inconnus».
Les avocat·es de zadistes payeront
Lors de l’évacuation de la ZAD du Mormont, le 30 mars, des zadistes avaient refusé de décliner leur identité. JPDS
Justice

Coup dur pour les militant·es écologistes ayant refusé de décliner leur identité lors de l’évacuation de la ZAD du Mormont, le 30 mars – et leurs avocat·es. Fin septembre, le Tribunal cantonal a jugé irrecevable l’opposition, déposée par des avocat·es, aux ordonnances pénales visant les zadistes. Selon la justice, il n’est pas possible de représenter des personnes non identifiées. Pourtant, ils et elles «sont suffisamment identifiables pour être condamné·es» à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion