Arts plastiques

Florence Jung, de bonne rumeur

A l’aide de brefs ­scénarios interprétés par des tiers, ­la discrète artiste ­franco-suisse réordonne le réel. A Môtiers, elle inocule une présence étrangère dans le village.
Florence Jung, de bonne rumeur
Florence Jung ne diffuse aucune image de sa personne ou de son travail. Ici la fenêtre de "Jung77", à Môtiers. SSG
Portraits de der

Florence Jung est née en 1984 à Sarreguemines, en Lorraine. A moins que ce ne soit à Saint-Avold, un village ­voisin, en 1986 ou 1988 – le web hésite, se contredit. L’artiste, elle, élude: «Je pense à Eric Rohmer, né un 21 mars à Tulle, qui a passé sa vie à affirmer être né un 4 avril à Nancy», avance-t-elle depuis une terrasse sous ­arcades de Môtiers, en plein Val-de-Travers

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion