Genève

Sous-payée et virée pendant sa grossesse

Une employée polyvalente d’Airbnb a été licenciée au mois d’avril dernier alors qu’elle était enceinte. Une procédure est en cours.
Sous-payée et virée pendant sa grossesse
Lorsqu’il apprend la grossesse d’Esméralda, son patron lui met la pression pour qu’elle démissionne. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Droit du travail

«Dès qu’il a appris que j’étais enceinte, il m’a dit que c’était une faute», se rappelle Esmeralda*. Employée polyvalente et «co-hôte» Airbnb – l’équivalent d’un concierge engagé par le propriétaire ou le locataire du logement dans la novlangue de la plateforme en ligne –, elle a été licenciée au mois d’avril dernier après environ 2 mois de grossesse. En Suisse, il est pourtant formellement interdit de virer une femme enceinte et le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion