Égalité

Trop de place pour l’arbitraire

Au travail, la transidentité est trop souvent la cause de mobbing ou de licenciement. Des outils de sensibilisation existent mais la loi est insuffisante.
Trop peu d’encadrement, trop de discriminations 1
En 2018, Transgender Network (TGNS) lançait auprès des entreprises une campagne de sensibilisation à la discrimination des personnes trangenres au travail. Ici sur la place fédérale à Berne avec des élus. KEYSTONE
Transidentité

La volonté de ne plus se cacher: c’est le point commun de tous les parcours de transition menés. Mais les milieux professionnels peinent encore à reconnaître la réalité des personnes transgenres et près de 30% des coming out au travail débouchent sur une perte d’emploi. Précédée souvent par des mises à l’écart, des moqueries, voire du mobbing, générant des sentiments d’isolement, de vulnérabilité, qui peuvent aller jusqu’à la dépression. La

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion