Livres

«Traduire, c’est enrichir»

Porte-voix des littératures anglo-saxonnes, traductrice de George Orwell, Jonathan Coe et Philip Roth, Josée Kamoun s’offre un automne helvétique.
«Traduire, c’est enrichir»
Pour la traductrice française Josée Kamoun, le texte en langue étrangère est une partition à interpréter. DR
Traduction

«La Suisse, l’endroit rêvé pour un traducteur!» Pays de cultures chevauchées où José Kamoun traversera l’automne. Cette funambule, qui s’est construite en porte-à-faux entre une mère parisienne et un père sicilien, s’y montrera généreuse de son art de l’entre-langue, célébré par le Programme Gilbert Musy 2020. Un art qu’elle déploiera en résidence au château de Lavigny, à la Fondation Michalski, au Club 44 et à l’université de Lausanne, après avoir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion