Suisse

Un feu vert aux lois discriminantes?

Si l’initiative de l’UDC pour l’autodétermination est acceptée, des représentants de minorités en Suisse seront moins protégés à l’avenir, font valoir des membres de la société civile.
Un feu vert aux lois discriminantes? 1
La dénonciation de la Convention européenne des droits de l’homme aurait sonné le glas des recours auprès de Strasbourg. KEYSTONE
Votation fédérale

L’initiative de l’UDC? «Un danger», «une aberration». Un scrutin positif fin novembre? «Une agression», «une catastrophe». Les organisations et associations qui défendent les minorités et les groupes vulnérables de Suisse ne mâchent pas leurs mots. L’alliance «Non à l’initiative anti-droits humains», qui regroupe une centaine d’entre elles, dépeint ce texte comme une «tentative d’affaiblissement de la protection des droits» des personnes et communautés les plus fragiles. Menace sur les recours

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion