Genève

Les homophobes se lâchent

Une femme s’est fait agresser le 26 janvier à Genève, des militants se font insulter. La campagne de la loi contre l’homophobie semble déchaîner les violences.
Les homophobes se lâchent
Des militants ont vécu des épisodes houleux. Le fait de porter le badge rose en faveur du oui peut suffire à déclencher les insultes. ARAR
Votation fédérale

«Sale gouine, je peux t’insulter comme je veux, ta loi de merde est pas encore passée.» Ce sont les injures qu’a subies Jehanne à Genève, à deux semaines de la votation contre l’homophobie. Il était 11h30, dans le tram 15, lorsqu’un jeune homme a refusé de «retirer ses pieds du siège pour une gouine». «Je n’ai pas de look stéréotypé, mais je portais le badge rose ‘contre les discriminations-oui!’ Je

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion