Lecteurs

Il faut améliorer la mobilité

Alfonso Gomez rappelle que se déplacer à vélo est bon pour la santé, mais que l’insécurité est un frein à son développement.
Votations

Se rendre à l’école, au collège ou sur son lieu d’apprentissage à vélo est sain: c’est ce que nous aimons dire à nos enfants. Mais pour que ce soit le cas, le trajet doit être sûr.

Moyen de transport écologique par excellence, le vélo est silencieux, bon pour la santé et le climat, très peu énergivore et respectueux de l’environnement; il est devenu dans les villes le moyen le plus pratique de se déplacer! Se rendre à l’école ou au travail à bicyclette est sain, comme le précise la pétition en faveur de la pratique quotidienne du vélo, signée par 429 médecins, qui souligne que l’utilisation régulière du vélo diminue la mortalité de 40% sur quinze ans.

L’insécurité dont souffrent les cyclistes reste le principal frein à son développement. Pour rouler à bicyclette en toute sécurité, des voies cyclables continues et sûres sont nécessaires. Le rôle de la Confédération, des cantons et des villes est de mettre en œuvre les moyens relatifs à cette sécurité.

L’arrêté fédéral Vélo sur lequel nous voterons le 23 septembre prochain va exactement dans ce sens. Voter oui permettra d’avancer sur le chemin de la sécurité et d’améliorer la mobilité!

Alfonso Gomez, président de Pro Vélo Genève

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Votations

Connexion