Scène

Le vent l’emportera sur la petite île de Jackson Bay

Au Loup, à Genève, Jackson Bay, écrit et mis en scène par Stéphanie Blanchoud, dit l’impossible inscription dans le présent.
Un huis clos où les destinées se croisent et s’évitent. Yohan Jacquier
Théâtre

Le vent souffle sur la petite île de Jackson Bay. Quatre personnages sont livrés à eux-mêmes sur cette terre hostile de Nouvelle-Zélande où les bourrasques étouffent la moindre velléité de mouvement. Partir pour se perdre et larguer loin les amarres du passé n’est plus d’actualité pour ce quatuor contraint à la réclusion dans la salle principale d’un camping. Le cadran semble plutôt indiquer l’heure de l’introspection et de la remise

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion