Scène

Sarah Marcuse. Faire tomber les limites

La metteure en scène revient sur les expériences qui l’ont conduite à l’écriture de sa dernière pièce, L’Invisible Chemin, jouée en septembre à Nouméa.
Sarah Marcuse. Faire tomber les limites
«Ce qui me plaît, c’est de faire rire les gens et pouvoir ainsi passer de l’humour à l’émotion.» DOMINIQUE VALLÈS
Théâtre

C’est dans une salle au sixième étage du Théâtre Saint-Gervais que Sarah Marcuse nous recevait, il y a quelques semaines, entre deux répétitions de sa prochaine création, L’In­visible Chemin. Comédienne dans de nombreuses pièces comme Peter Pan (2000/2005) mis en scène par Jean Liermier, ou Nos Amours bêtes (2014) de Fabrice Melquiot, elle se fait aussi auteure et chanteuse dans deux albums, Petits Mantras magiques à chanter soi-même pour tomber

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion