Arts plastiques

Inquiétantes étrangetés

Entre télescopages surréalistes et bestiaire excentrique, Marnie Weber et Bruno Pélassy marquent de leur empreinte la séquence de printemps du musée genevois d’art moderne et contemporain.
Art

Inauguré par l’ancien directeur Christian Bernard en 2013, le cycle «Histoires sans fin» s’achève ce printemps au Mamco, avec trois expositions monographiques d’ampleur et de qualité variables: une proposition immersive et déroutante de l’artiste américaine Marnie Weber (née en 1959); une rétrospective protéiforme consacrée au Français Bruno Pélassy (1966-2002); enfin une carte blanche laissée à Emilie Parendeau (1980), lauréate du Prix Culturel Manor 2016, dont le travail revisite les modes

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion