Arts plastiques

David Hominal à tâtons

Le Musée Jenisch présente des estampes de l’ancien élève de l’ECAL.
Art

Sur bois, sur pierre, sur métal selon le procédé de l’aquatinte, la gravure est dans tous ses états au Musée Jenisch. Ce dernier accueille la première exposition de David Hominal, plutôt connu dans le milieu artistique romand pour ses peintures. D’un  premier monotype rudimentaire (1996) à Détail (2015), une œuvre en jaune et noir qui transfère ses essais picturaux sur un film sérigraphique, les six salles du rez-de-chaussée de l’institution

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion