Chroniques

Guerre à la terreur: histoire d’une faillite

GÉOPOLITIQUES

Proclamée voici quatorze ans par Georges W. Bush au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, la guerre à la terreur vient d’entrer dans une nouvelle phase avec les proclamations bellicistes de François Hollande qui sont suivi le bain de sang parisien. La France est en train de tomber dans le même piège que les Etats-Unis: plus de bombes à l’extérieur, plus de lois répressives à l’intérieur, moins de libertés, moins de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion