Chroniques

Le racisme de Dieudonné ne fait pas rire la Cour

CHRONIQUE DES DROITS HUMAINS

Le 20 octobre 2015, la Cour européenne des droits de l’homme s’est penchée sur une requête de Monsieur M’Bala M’Bala, mieux connu sous le nom de «Dieudonné». Objet de la procédure: une prétendue violation de la liberté d’expression (art. 10 Convention européenne des droits de l’homme, CEDH) en raison de la condamnation prononcée contre le requérant par les magistrats français pour «injure publique envers un groupe de personnes en raison de leur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion