Chroniques

Irak, un petit vent d’espoir

THAWRA!

Depuis la fin du mois de juillet, et malgré des attentats terroristes continus de l’Etat Islamique contre des civils irakiens, des manifestations populaires massives ont eu lieu dans la capitale Baghdad et plusieurs villes du sud du pays pour dénoncer principalement la corruption et la faillite politique des partis politiques confessionnels au pouvoir en demandant notamment la dissolution du parlement, la fin de la domination du clergé sur la structure

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion