Chroniques

Maduro, un président légitime

C’EST L’AMÉRIQUE!

Voilà maintenant une semaine que le Venezuela est plongé dans une crise politique d’ampleur. Confronté à des mobilisations de rue particulièrement violentes, dont la frange la plus radicale de l’opposition est à l’initiative, c’est pourtant bien le gouvernement de Nicolás Maduro qui est sommé d’administrer la preuve de son attachement à la démocratie et au pluralisme. «Comme d’habitude…», serait-on tenté de dire. J’imagine que vous, pas plus que moi, n’aurez

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion