Arts plastiques

L’art sans voir

A l’image du Musée d’art et d’histoire de Genève, plusieurs institutions suisses favorisent l’accès de leurs œuvres aux personnes aveugles ou malvoyantes. Enjeux.
L’art sans voir
Roine Kouyo Ouamba et Alix Fiasson dans les salles "beaux-arts" Musée d'art et d'histoire de Genève. MAH
musées

«C’est pas parce qu’on a le sens de la vue qu’on sait regarder une œuvre.» Face à l’art, une bonne dose de relativisme est donc de mise, estime Isabelle Burkhalter, responsable de la médiation culturelle au Musée d’art et d’histoire de ­Genève (MAH). N’empêche, si la vue vous manque, l’exercice ­de compréhension d’une pièce se complexifie. Et même radicalement. Ce n’est pas Roine Kouyo Ouamba qui dira le contraire, dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion