Arts plastiques

La décolonisation au MEG

Le Musée d’ethnographie veut passer de la mainmise au partage en matière de collections, et prendre l’habitude d’interroger la provenance de ses collections.
La décolonisation au MEG
Boris Wastiau, le directeur du MEG, a présenté les changements qui attendent le musée dans les années à venir. KEYSTONE
musées

La décolonisation figure en bonne place dans le plan stratégique 2020-2024 du Musée d’ethnographie de Genève (MEG). Il s’agit d’opérer un mouvement qui va de la brutalité à l’équité, a expliqué mardi le directeur de l’institution Boris Wastiau. Le débat sur la décolonisation est né dans le monde anglo-saxon. Il agite depuis quelques années la France. Le MEG ne fait que suivre le courant. L’ethnographie est une science coloniale du

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion