Vaud

Les antiracistes devant le Grand Conseil

Les militants afrodescendants exigent un grand débat après les propos de Laurence Cretegny, qui a «entendu les reproches».
Les antiracistes devant le Grand Conseil
«J’ai entendu les reproches, je vous assure que l’on ne m’y reprendra plus», a affirmé mardi Laurence Cretegny (au centre). KEYSTONE/ARCHIVES
Polémique

Une semaine après les paroles de la présidente du Grand Conseil, Laurence Cretegny, dénoncées comme racistes, une poignée de militants se sont retrouvés mardi devant l’entrée du Grand Conseil. Ils voulaient interpeller les députés et faire entendre clairement leur souffrance et leur révolte face «à la caricature et la moquerie d’un groupe ethnique». Pour mémoire, l’élue PLR avait cité un passage de Tintin au Congo en imitant un accent «africain»

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion