Genève

Voie verte et vitesse, couple infernal  ?

La multiplication des vélos et trottinettes électriques ne permet pas toujours de faire cohabiter harmonieusement les différents modes de mobilité douce sur la Voie verte.
Voie verte et vitesse, couple infernal  ?
Une réflexion sur la limitation des vitesses sur les pistes cyclables est en cours au niveau fédéral. JPDS
Mobilité douce

«Je tremble chaque fois que je dois emprunter la Voie verte avec mes enfants, surtout avec le plus jeune qui est encore en phase d’apprentissage, tant avec son vélo qu’avec sa trottinette», témoigne Julien, un jeune papa riverain de l’axe reliant Annemasse à la gare des Eaux-Vives. Durant les «heures de pointe», certain·es évitent soigneusement d’utiliser cette voie, pourtant dédiée «à toutes les mobilités». Pas plus de 20 km/h pour

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion