Arts plastiques

Pour argent comptant

Plus que jamais, les musées suisses sont sous pression pour qu’ils paient un honoraire aux artistes. Un changement de paradigme, mais aussi de statut pour les plasticien·nes.
Pour argent comptant
Subventionné par la Ville de Zurich, le Helmhaus est l’un des pionniers helvétiques du paiement d’honoraires aux artistes. Ici, une exposition de Gianni Motti, en 2018. TTH
Art contemporain

Deux mille vingt et un, l’année du grand changement? Les planètes semblent en effet alignées pour que la question de l’honoraire des artistes fasse quelques grandes enjambées. Ou en tout cas un solide pas en avant, afin de rectifier ce que beaucoup considèrent comme une inégalité: de toutes les personnes impliquées dans une exposition, du personnel technique ou de gardiennage à la direction et aux commissaires, les artistes sont bien

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion