Suisse

Les droits humains attendront

La Suisse veut davantage de voitures électriques, mais n’a pas de règle favorisant les batteries «propres».
Les droits humains attendront
Les batteries des voitures électriques, c’est aussi l’extraction de cobalt dans des ­conditions inhumaines, notamment en Afrique. KEYSTONE/ARCHIVES
Mobilité

Leur réputation est au beau fixe. Remède à la pollution, instrument pour réaliser le tournant énergétique: les voitures électriques jouissent d’une bonne cote. Elles ont cependant des zones d’ombre. La fabrication de certaines batteries est parfois liée à des violations de droits humains ou environnementaux, perpétrées lors de l’extraction de minerais qui servent de composants. «Des ONG alertent sur l’extraction du cobalt en République démocratique du Congo, où elles déplorent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion