Genève

La Critical Mass ne lâche rien

La manif cycliste a pu avoir lieu vendredi, mais des participants ont à nouveau été amendés. Reportage.
La Critical Mass ne lâche rien
Environ cent cinquante militants et quelques élus ont traversé les rues genevoises sous une forte pluie vendredi. CÉDRIC VINCENSINI
Mobilité

Comme chaque dernier vendredi du mois, la Critical Mass a traversé les rues genevoises en faveur de la mobilité douce. Sous une forte pluie, environ cent cinquante militants et quelques élus étaient encadrés par un dispositif policier important mais qui est – cette fois – peu intervenu.  C’était la principale préoccupation des manifestants: que les forces de l’ordre n’empêchent pas la tenue de cette Critical Mass et relâchent un peu

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion