Économie

De petites banques inquiètent

Les fermetures forcées peuvent provoquer des défauts de crédits, prévient la Finma.
De petites banques inquiètent
Le Covid entraîne l'apparition de nouveaux risques pour les établissements helvétiques, ainsi que l'aggravation de ceux existants. KEYSTONE/ARCHIVES
Crise sanitaire

Les banques suisses sont, dans l’ensemble, très bien armées pour faire face à la crise du coronavirus. Néanmoins, certains établissements pourraient payer cher d’avoir beaucoup prêté aux entreprises les plus affectées par les fermetures forcées et les restrictions, à commencer par les voyagistes, les hôtels, les restaurants et les acteurs de l’économie touristique en général. Cet avertissement a été lancé mercredi matin par Mark Branson, le directeur de la Finma

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion