Musique

Le LUFF en chair et en «noise»

Pas question de se replier sur les plateformes numériques. Les esthétiques radicales du festival lausannois se partagent ici et maintenant, insiste le programmateur musical, Thibault Walter.
Le LUFF en chair et en noise
La performer Emma Souharce tentera de pulvériser la sono du festival, à rebours de toute mythologie spectaculaire. GUILLAUME BAERISWYL
Festival 

Ne rien céder de sa radicalité et de sa curiosité en des temps qui poussent au repli, aux valeurs «sûres» plutôt qu’à la prise de risques. C’est l’enjeu d’un LUFF plus affranchi que jamais, malgré les contraintes du moment. La 19e édition du Lausanne Underground Film & Music Festival prend ses quartiers, dès ce mercredi et jusqu’à dimanche, au Casino de Montbenon, lieu central historique autant qu’insolite de la manifestation.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion