Livres

Le roman noir pour dire le réel

Dominique Manotti met aux prises nostalgiques de l’Algérie française, immigrés et flics ripoux dans Marseille 73, dernier avatar de son œuvre salutaire de contre-information.
Le roman noir pour dire le réel
«Je ne crois plus aux grands discours sur les valeurs. Je veux savoir ce qui se passe vraiment.» STÉPHANE REMAEL
Interview

Ancienne syndi­caliste et professeure d’histoire à l’université de Paris 8, Dominique Manotti, née en 1942 à Paris, a écrit treize romans depuis 1995. De l’argent de la corruption au trafic d’armes, en passant par la délocalisation des entreprises, chacun de ses livres traite de façon fictionnelle d’événements réels. Le roman noir lui permet de révéler les dynami­ques cachées non seulement du crime, mais aussi de l’économie et des institutions qui fusionnent avec

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion