Scène

Déborah Lukumuena, Noire n’est pas son métier

Dans le rôle d’Anguille, personnage solaire autant que tragique, la comédienne française s’est ­distinguée cette semaine Aux Confins de la Cité, à Lausanne.
Déborah Lukumuena, Noire n'est pas son métier
«Je suis en colère et virulente dans mes refus. Pour aller là où l’on ne m’attend pas.» PASCAL VICTOR
Portraits de der

En entrevue par écrans interposés, Déborah Lukumuena affiche un t-shirt Jurassic Park silhouetté en jaune et noir. On se souvient l’avoir découverte dans Divines, au cœur d’une chronique sociale ambiguë, poétique et fataliste, dans laquelle deux pieuses adolescentes sont cruellement défaites alors qu’elles tentent de s’émanciper. «Mon personnage Maimouna choisit de se soustraire à l’autorité paternelle d’un imam. Amour et amitié la guident, suivant son amie dans un combat périlleux

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion