Musique

Musique d’avenir

La pandémie met la scène musicale sous cloche. En attendant des jours meilleurs, les artistes romands trouvent la parade sur internet, conscients que ce n’est pas la panacée.
Musique d’avenir
Les salles de concert à l’arrêt (ici le rez de l’Usine, à Genève) misent sur des jauges réduites dès la rentrée, dans le respect des normes sanitaires. OLIVE
Coronavirus

Benjamin Alard est au salon, restez à la maison.» Ce n’est qu’un des nombreux emails reçus depuis le début de la pandémie, mais il prend la forme d’une injonction à double tranchant. Nul doute sur l’intention louable du claveciniste et organiste français, dont les vidéos postées depuis le 24 mars sur les plateformes font salon comble, totalisant plus de 53’000 vues. Mais ces performances confinées restent un pis-aller en attendant

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion