Genève

Jean Barth repart au combat

Après les molosses, la fumée dans les lieux publics ou les Fêtes de Genève, le Genevois s’attaquera l’an prochain à la croissance, en cherchant à plafonner la population cantonale.
Jean Barth repart au combat
«Nous avons dépassé la limite au-delà de laquelle le développement du tissu économique ne contribue plus à améliorer les conditions de vie des citoyens», estime Jean Barth. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Développement

De plus en plus de voix s’élèvent pour remettre en question la croissance dans notre canton. Notamment celle de Jean Barth. Il peaufine depuis plusieurs années une initiative qui devrait être lancée en mars prochain. Le Genevois a plusieurs victoires à son actif, comme l’interdiction de la chasse, des chiens dangereux, de la fumée dans les lieux publics ou encore le refus de renflouer le Stade de la Praille. Sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion