International

Les manifs s’étendent aux quartiers aisés

Trois semaines après le début des protestations contre les réformes sociales du gouvernement de Sebastian Pinera, la contestation s’étend aux quartiers aisés de la capitale Santiago.
Les manifs s’étendent aux quartiers aisés
Le parquet chilien a annoncé mercredi l'inculpation de 14 policiers pour des actes de torture commis contre deux personnes dont un mineur durant l'état d'urgence qui a été en vigueur pendant les neuf premiers jours du mouvement de contestation. KEYSTONE
Chili

Les manifestations de contestation sociale qui durent depuis près de trois semaines au Chili et au cours desquelles 20 personnes ont été tuées se sont étendues mercredi aux quartiers aisés de la capitale Santiago. Des centaines de personnes, en majorité des jeunes, sont parvenues aux abords du centre commercial Costanera Center, le plus grand d’Amérique du Sud, pour protester contre les réformes sociales du gouvernement du président Sebastian Pinera. Bloqués

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion