International

Poussée de la droite dure

Après plusieurs votes favorables à la gauche alternative, c’est au tour de la droite dure de progresser lors des générales de dimanche. Les deux courants se disputeront la présidence lors du second tour.
Poussée de la droite au Chili
Porté par la vague sociale de 2019, le candidat de la gauche antilibérale, Gabriel Boric, visait un meilleur score. KEYSTONE
Chili

Ce sont deux projets diamétralement opposés qui seront soumis aux urnes le 19 décembre. José Antonio Kast (27,9%), économiste nostalgique de la dictature d’extrême droite, et Gabriel Boric (25,8%), ancien leader étudiant et porte-drapeau de la gauche antilibérale, se sont en effet qualifiés dimanche pour le second tour de la présidentielle au Chili. Les candidat·es du centre et de la droite classique, qui dominaient la vie politique du pays andin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion