Solidarité

Coopérer au Nicaragua malgré les turbulences

De passage en Suisse, Joaquin Salazar et Luz Marina Jaramillo témoignent de leur expérience au Nicaragua, pays en crise depuis avril 2018.
Coopérer au Nicaragua malgré les turbulences
Des étudiants et des médecins protestent contre le gouvernement de Daniel Ortega à Managua en août dernier. Le couple de coopérant était loin d’imaginer qu’un simple projet de réforme des retraites, présenté en avril 2018, allait allumer un tel brasier. KEYSTONE
Nicaragua

L’imaginaire que nous avions d’un pays calme et sûr s’est effondré.» Amer constat que celui de Joaquin Salazar et de Luz Marina Jaramillo, tous deux coopérants pour CoMundo, une ONG spécialisée dans l’envoi de volontaires et active au Nicaragua depuis 1981. Si le couple, d’origine suisso-colombienne, connaissait les tensions qui travaillaient le pays depuis le retour du président Daniel Ortega en 2007, il était loin d’imaginer qu’un simple projet de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion