Scène

La Ribot, Grand Prix suisse de danse 2019

Combinant un «radicalisme politique et distinctement espiègle», la danseuse et ­chorégraphe genevoise d’origine madrilène se distingue cet automne en Suisse et en France.
La Ribot, Grand Prix suisse de danse 2019
La Ribot, distinguée. GREGORY BATARDON
Danse

«L’artiste madrilène basée à Genève combine dans ses projets un radicalisme politique et distinctement ­espiègle, en intégrant toujours une brise de fraîcheur, d’humour et d’ironie», écrit la présidente du jury des Prix suisses de danse 2019, ­Simona Travaglianti. La danseuse et chorégraphe Maria Ribot, alias La Ribot, auteure des fameuses Piezas distinguidas, reçoit cette année le Grand Prix suisse de danse. Récompensée pour sa «création novatrice sur la durée», l’artiste hispano-suisse,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion