Scène

La nature reprend ses droits, selon Philippe Saire

La dernière création du chorégraphe lausannois met la nature en scène dans Actéon, chasseur métamorphosé en cerf. La pièce est à voir jusqu’au 25 novembre à Sévelin 36.
La nature reprend ses droits, selon Philippe Saire
"Actéon", à Sévelin 36. PHILIPPE WEISSBRODT
Danse

Quatre danseurs en baskets pénètrent un à un sur le plateau nu du Théâtre Sévelin 36, à Lausanne. Ils se sont glissés dans la peau de chasseurs, enjambent des cours d’eau imaginaires, débroussaillent une forêt parfois incarnée par un personnage en lichens, armés d’une carabine fictive dessinée par la gestuelle des bras. Ils possèdent un côté naïf et tournent à leur manière en ridicule les traqueurs de bêtes. Avec ironie,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion