International

Pékin étend son emprise à l’ONU

La grande organisation onusienne pour l’alimentation et l’agriculture sera dirigée par un Chinois. Une première qui traduit le poids grandissant et l’influence chinoise au sein des grandes instances internationales.
Pékin étend son emprise à l’ONU
A 55 ans, Qu Dongyu (à droite), biologiste et vice-ministre chinois de l’Agriculture, a été élu à la tête de la FAO dimanche pour un mandat de quatre ans. KEYSTONE
Alimentation

C’est une grande première. Pour la première fois de son histoire, en effet, la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) sera dirigée par un Chinois. Une nomination symbole du poids de Pékin au niveau international et plus encore au cœur du système onusien. Elu dimanche au premier tour avec 108 voix sur 194, le vice-ministre de l’Agriculture chinoise Qu Dongyu a battu ses deux rivaux: la Française

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion