Livres

Sarah Chiche. Vies multiples

Lauréate du Prix de la Closerie des Lilas pour son dernier roman, l’écrivaine et psychanalyste française se soigne de la mélancolie du monde grâce à l’art. Et revendique une liberté absolue.
Sarah Chiche. Vies multiples
«J’écris souvent la nuit, quand tout dort», confie Sarah Chiche, présente à Genève pour le Salon du livre. HERMANCE TRIAY
Portrait

Romancière, essayiste, psychanalyste et psychologue clinicienne: Sarah Chiche mène plusieurs existences. C’est d’ailleurs ce qu’elle préfère dans la littérature, dit-elle en choisissant ses mots avec une précision chirurgicale. «Quand je lis ou écris, je peux être tous les personnages d’un texte. Dès l’enfance, je me suis constituée ainsi. Ça a été renforcé par les photographies de ma mère, qui était modèle et incarnait, d’image photographique en image photographique, des identités

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion