Arts plastiques

Pierre Keller. Radical chic

Au Musée Jenisch, l’ancien directeur de l’ECAL expose sa collection autant que ses amitiés. Retour sur une riche carrière.
Pierre Keller. Radical chic 2
Pierre Keller lors d’un récent voyage au Japon pour l’Office des vins vaudois. OVV / ANOUSH ABRAR
Portrait

Ce n’est pas son fait d’arme le plus connu: Pierre Keller a accompli son service militaire en fanfare. Littéralement, après six ans de trompette au Conservatoire de Genève. «J’hésitais un temps à devenir musicien, mais les cuivres ne sont que de tristes exécutants. Au troisième mouvement, c’est papapapaaaaaa et ensuite vous avez tout le temps d’aller boire des verres.» Or si la dimension récréative ne le gêne pas – il était

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion