Religions

Pâques: «Pas si compliqué que cela»

Dans une société sécularisée, comment le concept de la résurrection, véritable défi à la raison, est-il vulgarisé? Coup de sonde chez deux célébrants et à l’école.
«Pas si compliqué que cela»
Malaga, le 5 avril 2012. L’affirmation de la résurrection reste pourtant un défi à la raison, et donc à la compréhension immédiate. KEYSTONE
Pâques

Croire à la Résurrection, c’est croire que Jésus a triomphé de la mort; mieux, c’est espérer qu’une vie nous attend au-delà de la mort», décrit le courrier pascal de l’Eglise protestante de Genève. Des concepts difficiles à appréhender pour celles et ceux qui ne sont pas, ou plus, familiers de l’univers de pensée du christianisme. Et ils sont nombreux dans une société sécularisée, multiculturelle; certains iront pourtant à l’église à

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion