Religions

«Prendre soin, un facteur de paix»

Comme l’an dernier, les Marches pacifistes de Pâques seront virtuelles. La thématique du soin est à l’honneur.
«Prendre soin, un facteur de paix»
Une marche de Pâques à Berne, en 2018, avant la virtualité imposée par la pandémie. KEYSTONE/ARCHIVES
Pâques

Comme l’Allemagne et la Grande-Bretagne, la Suisse a elle aussi ses Marches pacifistes de Pâques, qui réunissent chaque année plusieurs centaines de personnes à Berne. Cette année, une nouvelle thématique est à l’honneur, celle du soin. Comme l’an dernier, la Marche a dû s’adapter aux conditions sanitaires et sera virtuelle. Né dans les années 1950 en Grande-Bretagne, très suivi en Allemagne, cet événement annuel dénonce traditionnellement la guerre et l’armement.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion