Genève

La Ville paye pour clore la grève des nettoyeurs

Le Conseil municipal a voté 160’000 francs pour augmenter l’enveloppe attribuée à la société Onet.
La Ville paye pour clore la grève des nettoyeurs
Les 14 employés affectés au nettoyage des toilettes publiques pourront désormais tous travailler à temps plein. JPDS
Conflit social

Suspendue, la grève des nettoyeurs d’Onet, qui entretiennent les WC publics de la Ville de Genève, peut véritablement prendre fin. Mardi, le Conseil municipal a voté sur le siège 160’000 francs proposés par le Conseil administratif afin d’augmenter l’enveloppe attribuée à Onet. Les toilettes seront davantage nettoyées et les 14 employés affectés à ce mandat pourront tous travailler à temps plein et donc disposer de revenus suffisants. Le maire, Sami Kanaan,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion